Le sport santé sur ordonnance

En Europe, 10 000 personnes sont admises en Affection Longue Durée (ALD), chaque année, dont 70% de diabètes, cancers et maladies cardiovasculaires. En France, c’est 1 personne sur 6 qui en souffre.

Le 27 novembre 2015, les députés ont voté à l’unanimité le projet de loi « Sport sur ordonnance », élaboré par Valérie Fourneyron (ancienne ministre des sports), dans le but de moderniser la loi Santé. Publié dans le Journal Officiel le 30 décembre 2016, ce décret a été mis en vigueur le 1er mars 2017 et prévoit que les professionnels de santé, comme les médecins généralistes, peuvent désormais prescrire une Activité Physique Adaptée (APA) à la pathologie des personnes  atteintes d’une ALD. Ces personnes peuvent suivre ce programme de sport-santé pour une durée évaluée à 3 ans.

En 2012, Strasbourg a été la première ville à mettre en place la mesure « Sport-santé sur ordonnance », qui a été adoptée par plus de 300 médecins généralistes, suivie par Blagnac (Haute-Garonne), en 2013.

 

Le sport reconnu comme une « thérapie non médicamenteuse » par la Haute Autorité de Santé :

Le manque d’activité physique est la cause principale des maladies telles que l’obésité, les cancers, les maladies cardiovasculaires, le diabète … L’APA permet de compléter les traitements médicamenteux : une bonne nouvelle pour les français, qui sont les premiers consommateurs européens de médicaments !

 

Quelles sont les démarches ?

  1. Le médecin prescrit une ordonnance au patient
  2. Le patient prend contact avec le professionnel de santé qui lui correspond
  3. Le professionnel de santé évalue les activités à faire selon les recommandations du médecin et lui conseille celles qui sont les plus adaptées à sa pathologie
  4. Le patient pratique une activité modérée et régulière pendant 3 ans
  5. Les éducateurs sportifs ont un suivi régulier des patients pour estimer leur motivation et évaluer leurs progrès

 

Une activité physique dispensée par les professionnels de santé :

  • Masseurs-kinésithérapeutes
  • Ergothérapeutes
  • Psychomotriciens
  • Les titulaires d’un diplôme dans le domaine de l’activité physique adaptée
  • Les titulaires d’une certification de qualification

 

Quels sports sont prescrits ?

  • Vélo
  • Randonnée
  • Course
  • Natation
  • Karaté
  • Canoë Kayak

 

Une valorisation de soi :

Le programme de sport-santé permet non seulement aux malades d’améliorer leur condition physique mais cette pratique vise également à limiter la peur du jugement et du rejet d’autrui. Les malades pratiquent une activité ensemble et cela leur permet de se soutenir ce qui engendre une réduction des inégalités sociales.

 

S FORME :

Avec nos éducateurs, établissez un programme santé adapté à vos besoins : http://lesport-sante.fr/

 

Si vous souhaitez en savoir plus :

 

By Aude Terrien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *